Tout ce qu’on doit savoir sur les bons et mauvais sucres

Mercato di Cannes, Verdure ed ortaggiLe sucre constitue un nutriment essentiel dont l’organisme humain ne peut totalement se priver. En effet, chaque cellule de notre corps a besoin de glucides afin de pouvoir produire la quantité d’énergie nécessaire lui permettant de fonctionner correctement, mais encore faut-il tout de même que l’on sache exactement discerner les bons des mauvais.

Comment bien discerner les bons des mauvais glucides ?

La progression de diffusion de sucres dans le sang varie selon le type de glucides. Tous les sucres ne sont pas donc assimilés à la même vitesse, et l’on distingue généralement les sucres lents ou complexes, des sucres rapides ou simples. Ce sont normalement les sucres rapides que l’on qualifie habituellement de mauvais sucres, car malgré qu’ils soient efficacement assimilés par l’organisme pour produire de l’énergie, ils présentent également un index glycémique élevé potentiellement susceptibles d’accentuer rapidement le taux de glycémie (c’est-à-dire le taux de sucre présent dans le sang), plus ce taux est élevé plus la personne s’expose à un risque d’hyperglycémie, et au-delà d’un certain seuil, l’hyperglycémie peut conduire à l’apparition de différents symptômes ( infection au niveau des organes génitaux et vessie, guérison lente des plaies, altération de la vision, irritabilité, vomissements, nausées, troubles respiratoires, etc.).

A court terme, l’hyperglycémie n’a pas de conséquences graves, toutefois une hyperglycémie chronique se traduit par le diabète. Les sucres complexes sont considérés comme de bons glucides car ils se diffusent lentement dans le sang en permettant à notre corps de conserver de l’énergie pendant une longue durée sans pour autant provoquer un risque d’hypoglycémie (baisse considérable de taux de sucre).

Citation
Citation
Newsletter
Si vous souhaitez vous inscrire à notre lettre d'information, veuillez indiquer vos informations ci-dessous :