Congrès Face2face 2013 à Cannes : Interview exclusive de Rosine Meloni de la société Sofibio

Rosine Meloni

Rosine Meloni

Bonjour Rosine Meloni, pourriez-vous vous présenter et nous présenter la société SOFIBIO ?

Bonjour Laurent Amar,
Je suis la Responsable scientifique du Laboratoire SOFIBIO.

Le laboratoire SOFIBIO, expert depuis 1987 en compléments nutritionnels à base de plantes, vitamines, minéraux et oligo-éléments, s’engage depuis sa création à offrir à nos clients le meilleur dans un souci de qualité et d’innovation.
Qualité des produits, tout d’abord, garantie par un contrôle strict des matières premières sélectionnées selon un cahier des charge rigoureux afin de répondre à toutes les normes sécuritaires.
Capacité d’innovation, ensuite, assurée par la veille scientifique pour adapter nos produits aux besoins nutritionnels actuels en tenant compte des avancées scientifiques et technologiques, dans le respect de l’Environnement et de la Nature afin d’offrir des produits de haute qualité.

Vos gélules nutritives ont pour la plupart des vertus antioxydante, pourriez-vous nous rappeler le sens du mot « Antioxydant » ?

Un antioxydant est une molécule qui va diminuer ou empêcher l’oxydation cellulaire. Explications :

L’oxygène que nous respirons, molécule indispensable à la vie entraîne des dommages cellulaires importants par formation de radicaux libres. C’est le fameux paradoxe de l’oxygène ! Le prix à payer pour vivre ! Nos cellules s’oxydent comme le fer rouille à l’air ! Les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme. Ils s’attaquent aux tissus et aux cellules, accélérant ainsi leur vieillissement. Pour se protéger des effets toxiques de l’oxygène, l’organisme, tout comme les plantes et les animaux, a développé des systèmes de défense antioxydants composés d’enzymes (exemple : la glutathion peroxydase), de vitamines (A, C, E), d’oligo-éléments (le Sélénium)…

En situation physiologique, ces systèmes antioxydants ont la capacité de réguler parfaitement la production des radicaux libres. Un stress oxydant surviendra lorsqu’il y aura un déséquilibre dans cette balance pro-oxydants/ antioxydants.

Chaque individu ne possède pas le même potentiel antioxydant selon ses habitudes alimentaires, son mode de vie (tabagisme, alimentation…), ses caractéristiques génétiques ou l’environnement dans lequel il vit.

D’où l’importance d’un apport extérieur en antioxydants, ces molécules qui vont empêcher ou diminuer l’oxydation cellulaire.

Vous agissez, à travers les gélules que vous proposez, dans des domaines aussi variés que le nez, la gorge, le cœur ou même les intestins. Utilisez-vous des molécules qui soit communes à tous ces domaines ou sont-elles toutes différentes ?

Très souvent, nous utilisons des ingrédients différents comme par exemple la levure de riz rouge pour diminuer le taux de cholestérol sanguin, l’huile essentielle d’Eucalyptus pour la gorge, la bergamote pour réguler le sommeil, la chlorophylle pour la digestion, le millepertuis pour la dépression…

Mais certains ingrédients comme les vitamines et minéraux peuvent jouer plusieurs rôles. Le Calcium est surtout connu pour son rôle  dans la formation des os et des dents. Ce minéral agit aussi sur le rythme cardiaque, la contraction musculaire, la coagulation sanguine…

La vitamine C est antioxydante, contribue au renforcement du système immunitaire, possède un effet anti-viral, favorise l’absorption digestive du fer, la formation du collagène…

Donc certains ingrédients présentent des propriétés précises et d’autres possèdent de nombreuses activités.

Tous vos produits étant Bio naturels voire bio, comment arrivez-vous à avoir des résultats similaires à des traitements plus « chimiques » rien qu’avec des plantes ?

Les mystères de la Nature !!

Nos compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Nous n’avons pas la prétention de soigner des pathologies mais nous aidons l’organisme en renforçant ses défenses immunitaires. Par son approche différente de celle de la médecine, la phytothérapie possède la faculté de modifier « le terrain », de renforcer l’organisme face aux agressions extérieures. Le fameux physiologiste français Claude Bernard l’a magistralement défini : « Le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Traitons le malade plutôt qu’une maladie !Certains ingrédients comme la levure de riz rouge permettent d’obtenir des résultats similaires à des traitements « chimiques ».

La levure de riz rouge (obtenue par fermentation d’une levure sur le riz) est une statine naturelle (lovastatine) permettant de diminuer le cholestérol sanguin ; elle abaisse le « mauvais cholestérol» LDL et augmente le « bon cholestérol » HDL sans les effets secondaires que l’on peut observer avec les médicaments de synthèse.

L’aspirine ou acide acétylsalicylique fut découverte à partir de l’écorce de Saule (« Salix alba »).

L’écorce de saule est connue au moins depuis l’Antiquité pour ses vertus curatives. On a retrouvé la mention de décoctions de feuilles de saule sur des tablettes sumériennes de 3200 av. J.-C. et dans un papyrus égyptien des 1550 av. J.-C (papyrus Ebers). Le médecin grec Hippocrate conseillait déjà une préparation à partir de l’écorce du saule blanc pour soulager les douleurs et les fièvres. Les Romains connaissaient aussi ses propriétés.
Un autre exemple, la digitaline est le principe actif extrait des feuilles de la digitale pourprée. Elle contient des substances qui stimulent le muscle cardiaque. A forte dose, elle est toxique. Cette substance est utilisée depuis plus de deux siècles pour traiter l’insuffisance cardiaque.

La pharmacologie de synthèse a permis de copier certains principes actifs contenus dans les plantes et de fabriquer des médicaments. Or cette discipline piétine au profit de la chimie extractive. Aujourd’hui, de nouvelles méthodes d’extraction des principes actifs se font à partir de plantes fraîches standardisées permettant d’obtenir des actifs plus concentrés et plus efficaces que certains médicaments de synthèse.

Quelles sont les pathologies qui reviennent le plus souvent chez vos clients ?

Nous ne fabriquons pas de médicaments donc nous ne parlerons pas de « pathologies » !
En revanche, nous traiterons des inconforts, des troubles fonctionnels, des carences, la fatigue..
Nos clients veulent mieux dormir, ne plus stresser, ne plus souffrir du ventre, de fatigue, avoir un meilleur système immunitaire, une ménopause sereine…

Quels est à vos yeux l’avenir des gélules nutritives ? Arriverons-nous à des repas composés simplement de ces petites pilules ?

Les compléments alimentaires ont un bel avenir. Malheureusement, notre alimentation actuelle est de plus en plus pauvre en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels..) indispensables à notre santé.

Sont responsables les procédés industriels, notamment dans les méthodes de culture (pesticides, insecticides, engrais chimiques), de raffinage et conservation des aliments. Les compléments nutritionnels trouvent tout leur intérêt pour pallier les déficiences de cette alimentation dévitalisée.

De plus, notre environnement pollué, les métaux lourds nous empoisonnement lentement mais surement !
Pour répondre à votre deuxième question, c’est mon cœur qui parle ! J’adore manger, j’aime les repas entre amis, en famille ! Je répondrai « non », nous n’arriverons pas à des repas composés seulement de pilules nutritives ! Quantitativement, il est possible d’avoir la ration journalière en nutriments mais le plaisir ne s’encapsule pas !

Manger ne se limite pas à avaler tout rond ! La digestion commence dès la mise en bouche. La mastication permet de broyer les aliments, de les mélanger à la salive riche en enzymes. La vue, l’odeur et la saveur des aliments envoient des messages au cerveau qui agit en retour sur l’estomac pour qu’il sécrète d’autres enzymes facilitant la digestion. Le plaisir et les conditions dans lesquelles se déroulent le repas sont des éléments tout aussi importants que la valeur nutritive des aliments.

Pour finir Rosine Meloni, pourriez-vous nous dire votre mot de la fin pour nos lecteurs ?

Je finis par la citation de Voltaire : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ». Cultivons l’optimisme, vivons l’instant présent !
Humaniste de nature, j’ai foi en l’Homme ! Mettons au premier plan de nos préoccupations le développement des qualités essentielles de l’être humain.
Nous nous sommes égarés dans l’agriculture intensive, la mécanisation poussée, l’utilisation abusive d’engrais chimiques, pesticides…pour optimiser la production. La pollution des eaux et des sols a mis en péril la biodiversité et la santé humaine.
De plus en plus conscients de ses erreurs, l’Homme revient à une agriculture biologique et raisonnée.  L’Homme s’adapte.

Citation
Citation
Newsletter
Si vous souhaitez vous inscrire à notre lettre d'information, veuillez indiquer vos informations ci-dessous :