Portrait : Présentation de Christophe Arsant, directeur de la station thermale de La Léchère-les-Bains

Christophe Arsant

Christophe Arsant

Nous sommes partis à la découverte d’une station thermale et hôtelière située en plein de cœur de la Savoie, à La Léchère-les-Bains plus précisément.
Il s’agit d’un établissement spécialisé en rhumatologie et en phlébologie, proposant en outre un spa d’une qualité remarquable. Sans oublier son eau thermale possédant des propriétés grandement curatives grâce à un taux très élevé de sulfate.

Soins thermaux thérapeutiques et bien-être, tels sont les leitmotivs de La-Léchère-les-Bains.Pour en savoir plus, nous avons décidé d’interroger la personne qui a remis ce complexe sur la voie du succès et des prestations haut de gamme, pour un prix défiant toute concurrence, M. Christophe Arsant.

Bonjour Christophe, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Laurent. Christophe Arsant, directeur du Resort thermal de La Léchère-les-Bains depuis 2012.
Issu de l’industrie du tourisme, j’ai travaillé aux Antilles, en Afrique et dans plusieurs établissements en France, principalement dans de grands complexes touristiques allant jusqu’à 700 chambres.

Comment définiriez-vous la station thermale de La Léchère-les-Bains ?

La Léchère-les- Bains est une petite station familiale comparée aux autres stations françaises, mais nous sommes tout de même classés environ 30 e sur 110.
Nous sommes là pour nous occuper des curistes, du premier jour jusqu’au dernier, nous
faisons tout pour offrir à nos patients le meilleur séjour possible.

Quelle est la spécificité de cet établissement par rapport à d’autres concurrents de la région ?

Vue sur la station de La-Léchère-les-Bains © DR

Vue sur la station de La-Léchère-les-Bains © DR

Le traitement des patients souffrant de phlébologie et de rhumatologie. Notre eau thermale a la propriété de favoriser la microcirculation par sa teneur en sulfate très importante. Ce sulfate, par capillarité, entre dans les micro-vaisseaux et facilite ainsi la circulation sanguine.

Vous avez entrepris de nombreuses rénovations au sein de la station, pourriez-vous nous les décrire ?

Elles concernent surtout l’hébergement. Nous avons rénové toutes nos chambres d’hôtel ces 18 derniers mois. Nous allons également démarrer la réfection de l’ensemble de notre résidence touristique et logement à la fin de l’année prochaine. Sur la station thermale, nous avons aussi investi sur un appareil novateur, une sorte de douche écossaise qui projette des jets d’eau chaude et froide ; ce qui favorise la circulation sanguine. Nous avons également intégré deux nouveaux appareils l’an passé. Des douches arciformes et douches lymphœdèmes pour traiter ces derniers.

Elles sont munies d’un balayage qui permet de ramener le circuit veineux vers le cœur, ce qui est primordial.

Pouvez-vous nous rappeler la différence entre un spa et des thermes ?

Le spa n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale, contrairement à la station thermale dont les cures de 18 jours sont remboursées à 65 % par l’assurance maladie et les 35 % restants par la mutuelle. Sur les thermes, le temps de soins est vraiment déterminé par la Sécurité sociale et non par notre établissement. Sur le spa, comme c’est entièrement à la charge du patient, on a la possibilité de pratiquer des massages du corps et du visage ou
même du modelage, chose que l’on ne peut pas faire dans la station thermale. les thermes. La vocation de notre spa est uniquement le bien-être alors que celle des thermes est destinée uniquement aux soins thérapeutiques.

Couloir-de-marche - La-Léchere-les-Bains ©David-Leprince

Couloir de marche – La-Léchere-les-Bains ©David-Leprince

Quel est le profil type du curiste que vous accueillez à La Léchère-les-Bains ?

Les curistes chez nous ont entre 60 et 70 ans. Ils commencent à souffrir de problèmes de circulation veineuse et/ou de rhumatisme. Ce sont en majorité des personnes très valides.
Notre clientèle vient principalement (45%) de la région Rhône-Alpes et du sud de la France.

Quelles sont les prochaines actualités de la station thermale ?

On va travailler sur un nouveau système carbo-gazeux, c’est-à- dire sur la circulation sanguine grâce à un système de gaz carbonique favorisant la dilatation des pores, afin que l’eau thermale pénètre encore mieux et améliore la microcirculation. À terme, nous travaillerons sans doute également sur le système artériel.
Aucune station en France ne traite le veineux et l’artériel, contrairement à certaines stations internationales. Alors, demain, La Léchère-les-Bains sera peut-être la première à le faire.

Votre mot de la fin, cher Christophe ?

Je souhaite longue vie à la station thermale de La Léchère-les-Bains. Elle a le mérite d’exister et dispose d’une eau extraordinaire. Elle a toute sa place au sein des stations thermales de France.
Pour plus d’information, cliquez sur ce lien

Propos recueillis par Laurent Amar

Citation
Citation
Newsletter
Si vous souhaitez vous inscrire à notre lettre d'information, veuillez indiquer vos informations ci-dessous :