Comment éviter l’anorexie ?

anoLes troubles du comportement alimentaire (TCA) ont connu une forte et constante augmentation depuis quelques dizaines d’années. Boulimie, compulsion, addiction alimentaire et anorexie atteignent de plus en plus de personnes, et les adolescents sont les plus vulnérables. De manière générale, les TCA, surtout l’anorexie, sont accompagnés ou sont provoqués par des troubles psychologiques tels que la dépression, l’anxiété ou le manque de confiance en soi. Au même titre que la thérapie familiale, l’adoption d’une bonne habitude alimentaire peut éviter le fléau de l’anorexie chez les adolescents.

Dialogue familial

Pour 90% des cas, l’anorexie concerne une femme âgée entre 14 et 23 ans. Cet état des choses fait qu’il devient primordial de prévenir l’anorexie chez les adolescents, et ce, dès leur plus jeune âge. L’établissement d’un dialogue avec l’adolescent reste le meilleur moyen pour éviter que celui-ci ne devienne réticent à toute forme d’alimentation normale, pour atteindre un idéal de forme physique tant véhiculé par les médias. Cette phobie alimentaire peut être vaincue par l’aide de l’entourage, de la famille, des amis, ou, le cas échéant, d’un psychothérapeute.

S’habituer à une alimentation saine et équilibrée

Les conseils utiles pour aider l’adolescent à entretenir une habitude alimentaire saine et équilibrée sont très importants. Ainsi, l’on veillera à ce que l’adolescent mange à des heures régulières, trois fois par jour, avec, au besoin, des horaires fixes pour la prise d’un  goûter, sans autre grignotage entre les repas. De même, l’on évitera d’habituer l’adolescent à la consommation d’aliments hypercaloriques trop goûteux et bourratifs, actuellement très prisés par de nombreuses personnes. Le moyen le plus simple étant encore d’équilibrer et varier, autant que possible, l’alimentation donnée aux adolescents à la maison.

Citation
Citation
Newsletter
Si vous souhaitez vous inscrire à notre lettre d'information, veuillez indiquer vos informations ci-dessous :